Archives du mot-clé charles maussion

Réponse de Charles Maussion

J’éprouve quelque difficulté à vous répondre, mais je voudrais vous faire part d’un moment important que j’ai vécu il y a plusieurs années déjà.

Je lisais dans ma chambre et pour cela portais des lunettes pour voir de près, lorsque levant la tête, mon regard tomba sur une petite photo de ma mère qui était posée sur un meuble à quelques mètres de moi.

Je restais stupéfait. À travers ces lentilles, la photo n’avait plus rien à voir avec celle que je connaissais : plus rien ne restait de la description de ma mère et pourtant sa présence était mille fois plus intense. C’était un contact direct, très émouvant, d’une luminosité rayonnante.

L’image était très simple : simple graduation de lumière aboutissant à un sommet lumineux d’une intensité presque insupportable. Pas de contrastes, mais chaque point de l’espace avait son autonomie, son rayonnement propre et pourtant chaque point avait sa place exacte, sa condition nécessaire et suffisante pour participer à l’ensemble. Le tout avait une unité parfaite, une grande simplicité d’où se dégageait le sentiment de joie et de paix.

J’étais frappé que si peu d’éléments, juste une graduation de valeurs, pouvait aboutir à une telle intensité.

Rien n’était bloqué, fermé, c’était un monde ouvert à la fois irréel et pourtant très réel, puissant et à la fois plein de tendresse.

Plus tard, je marchais sur une plage du nord, et, à quelques mètres de moi, une mouette. C’était de bonne heure le matin, l’air était encore embrumé et les tons bruns-roses du sol se mêlaient au bleu de l’atmosphère pour former une atmosphère grise très transparente et diffusant la lumière.

Je fus saisi : elle se tenait toute droite sur ses pattes comme une montagne de lumière. Pourtant, elle ne semblait pas de nature différente de l’espace lumineux qui l’entourait. La lumière avait mangé ses contours pour ne laisser qu’une présence lumineuse… seule une très fine modulation à peine perceptible, comme une caresse.

Là encore, très peu d’éléments, pas de contrastes, pas d’affirmation, juste un espace, un souffle, une respiration suffisait à créer cette présence comme une source rayonnante et rafraîchissante.

La similitude de vision avec la photo de ma mère était étonnante. C’était le même monde.

Charles Maussion | 1923 – 2010

en savoir plus sur la vie de l’artiste Charles Maussion : www.charlesmaussion.com

Publicités

Eugène Leroy | Centre d’Art Contemporain Château de Tanlay (France) | 2014

Peintures, gouaches et dessins

Peintures, gouaches et dessins

 

Fervent admirateur de Rembrandt, Eugène Leroy (1910-2000) portait une attention particulière au travail de la matière et de la lumière. Il a accompli une œuvre singulière située dans un double mouvement d’apparition-disparition du motif. Sa démarche consistait à enfouir sous de multiples couches de peinture un dessin originel. L’image du corps ou du visage de son modèle est recouverte progressivement d’épaisseurs de peinture dans les- quelles l’artiste ne cesse de revenir, de retravailler pendant des années, sur lequel l’artiste ne cesse de revenir, retravailler pen- dant des années. Dans le foisonnement de la matière picturale, l’épaisse couche au relief bosselé, la figure ne disparaît pas, au contraire elle émerge, elle s’incarne dans la peinture.

Eugène Leroy, Galerie Michael Werner

 

Communiqué-de-presse-2014JPG

Communiqué-de-presse-Eugène-Leroy-Charles-Maussion

Charles Maussion | Centre d’Art Contemporain | Communs du Château de Tanlay 2014

Charles Maussion, Centre d'Art Contemporain, Château de Tanlay 2014

Charles Maussion, Eugène Leroy, Robert Guinan

 » Peintures, gouaches & dessins  » 

Exposition organisée à l’initiative du Conseil Général de l’Yonne avec le soutien de l’Yonne en scène.

du 29 juin au 28 septembre 2014 – de 11h à 18h – fermée le lundi.

communiqué de presse 

Robert GUINAN | Eugène LEROY | Charles MAUSSION – Château de Tanlay, 2014

Robert GUINAN | Eugène LEROY | Charles MAUSSION10366265_777209865631848_1523123437957285801_n

Une exposition du Conseil Général de l’Yonne Avec le soutien de l’Yonne en scène , du 28 juin au 28 septembre 2014 – Commissariat : Louis Deledicq

Home1

Château de Tanlay 

Peintures – gouaches – dessins

Artiste américain né en 1934, Robert Guinan vit à Chicago depuis 1959 et crée une peinture sociale et engagée. Comme ces illustres prédécesseurs, Edgar Degas et Henri de Toulouse-Lautrec , Robert Guinan fréquente les bas quartiers de sa ville où il rencontre des hommes et des femmes pauvres, des marginaux. Animé d’une volonté de magnifier ces exclus et déshérités de la société américaine, il réalise leurs portraits.

Fervent admirateur de Rembrandt, Eugène Leroy (1910-2000) portait une attention particulière au travail de la matière et de la lumière. Il a accompli une œuvre singulière située dans un double mouvement d’apparition-disparition du motif. Sa démarche consistait à enfouir sous de multiples couches de peinture un dessin originel. L’image du corps ou du visage de son modèle est recouverte progressivement d’un magma de peinture, sur lequel l’artiste ne cesse de revenir, retravailler pendant des années. Dans le foisonnement de la matière picturale, l’épaisse couche au relief bosselé, la figure ne disparaît pas, au contraire elle émerge, elle s’incarne dans la peinture.

Pour retranscrire le plus fidèlement ses émotions Charles Maussion (1923-2010) n’a eu de cesse d’épurer sa peinture. Ce n’est pas le sujet en tant que tel qui l’intéresse mais le sentiment qui jaillit face à lui. Bien plus que la forme d’une mouette, ce qui l’ importe c’est la lumière qui l’irradie, l’atmosphère qui l’entoure, sa présence. Comme chez Leroy, c’est le travail de la lumière, avec de subtils dégradés de couleurs qui fait émerger les silhouettes du fond.

Une exposition du Conseil Général de l’Yonne Avec le soutien de l’Yonne en scène Commissariat: Louis Deledicq

du 28 juin au 28 septembre 2014

Tanlay – Communs du Château
Tous les jours sauf les mardis de 11h à 18h Tel. 03 86 75 76 33

Accueil des scolaires sur rendez-vous auprès de Nathalie AMIOT : 03 86 72 85 32 nathalie.amiot@lyonne-en-scene.com

expo_tanlay_14 copia

Charles Maussion | projet d’exposition 2014 |

Charles Maussion, dans son atelier | Vidéo Benoît Sourty

[youtube http://youtu.be/gSJfFW3qv1Q]

« Le peintre Charles Maussion travaille dans son atelier. Nous l’observons, puis l’écoutons décrire son désir de retirer de la toile le superflu de façon à ce qu’il ne reste que l’esssentiel. Ce n’est pas la vision de la mouette qu’il est important de retrouver, c’est le sentiment de la mouette. ( extrait d’un documentaire de 50 minutes « le sentiment de la mouette », image Jean-Jacques Mrejen, son, montage Jean-Pierre Sanchez, productions de la lanterne) »

Vidéo de Benoît Sourty (http://www.benoitsourty.fr/#/Filmer-lArt/)

je marchais sur une plage du nord, et à quelques mètres de moi, une mouette.

CharlesMaussionPhotoSuzanneNagy_1® Photo Suzanne Nagy

« […] je marchais sur une plage du nord, et à quelques mètres de moi, une mouette. C’était de bonne heure le matin, l’air était encore embrumé et les tons bruns-roses du sol se mêlaient au bleu de l’atmosphère pour former une atmosphère grise très transparente et diffusant la lumière.

Je fus saisi : elle se tenait toute droite sur ses pattes comme une montagne de lumière. Pourtant, elle ne semblait pas de nature différente de l’espace lumineux qui l’entourait. La lumière avait mangé ses contours pour ne laisser qu’une présence lumineuse… seule une très fine modulation à peine perceptible, comme une caresse.

Là encore, très peu d’éléments, pas de contrastes, pas d’affirmation, juste un espace, un souffle, une respiration suffisait à créer cette présence comme une source rayonnante et raffraichissante. […]

Charles Maussion »

Plus d’infos sur la vie et l’oeuvre de Charles Maussion : http://www.charlesmaussion.com