soumission | michel houellebecq

michel-houellebecq

Devrais-je avoir honte (ou peur) d’écrire ici sur mon blog – espace personnel partagé – que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire le dernier livre de Michel Houellebecq, Soumission?

lire-soumission-michel-houellebecq

Je me suis interrogé… Peut-être devrais-je garder mon opinion pour moi? C’est vrai, personne ne me l’a demandée. Peut-être serait-il préférable de ne plus partager mes goûts, mes colères, mes coups de gueule, … mes silences par ici et par là? Ne serait-il pas plus intelligent de s’autocensurer, de la fermer, de disparaître. Pour ne choquer personne, ne peiner personne, ne s’attirer les foudres de personne… disparaître plutôt que s’exposer. Faire silence et créer dans l’ombre. Les mots ont un pouvoir si puissant, incontrôlable qui échappe parfois (souvent) des mains de son auteur.

Ce n’est sans doute ni le moment, ni le lieu pour en parler; je n’en sais rien, mais il me semble que cela n’a pas beaucoup d’importance non plus. Alors plutôt que d’en parler mal, avec des mots maladroits, lisez-le si vous en avez l’envie et faites-vous votre propre opinion. C’est plus sage ainsi.

Et puis, vous êtes libres… Non?

michel-houellebecq-soumission

Michel Houellebecq, Soumission, éditions Flammarion

2 réflexions au sujet de « soumission | michel houellebecq »

  1. Michel Pasquier

    Veulerie
    Avec ce livre Michel Houellebecq révèle tout simplement la veulerie de ceux, qu’en France, ils s’obstinent à appeler «les élites». Il est d’ailleurs intéressant de constater le nombre de commentaires qui s’attardent plus sur l’allure du personnage, sur les intentions qu’on lui prête, plutôt que sur la substance de son livre. Serait-ce que l’image qu’il renvoie d’une certaine société est intolérable à ceux qui se reconnaissent? Et puis combien de ces opinons sont basées sur une lecture de cet ouvrage plutôt que sur les récits de commentateurs patentés qui prétendent nous dire ce qu’il faut en penser?
    Si l’asservissement, la soumission n’est pas une fatalité encore faut il avoir la lucidité et le courage pour affronter ceux qui prétendent nous culpabiliser parce que nous n’acceptons pas les mœurs qui n’ont rien à voir avec nos valeurs, en France, dans d’autres pays et ici d’ailleurs. Un accommodement raisonnable c’est un immigrant qui accepte de vivre selon les règles de la société qui l’accueille, et non l’inverse.
    On pourra méditer l‘ironie de la situation : dans son livre écrit en 2014 Michel Houellebecq a imaginé un parti musulman prenant le pouvoir en France, l’Union des démocrates musulmans de France a l’intention de présenter des candidats aux élections municipales de 2015.

    J'aime

    Répondre

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s