20140328-183040.jpg

Des souvenirs comme des traits. Des lignes comme un visage. Le visage d’un souvenir. L’angoisse d’un regard. Une mémoire qui ne s’efface. Pas de spectateur. Solitudes qui partagent cet appel à l’échange. Le sens d’une évidence. Le passage de l’un à l’autre. Le va et vient du message. Une partition se compose, à quatre mains. Une image se dessine. Le vol d’un avion dans la nuit, le rappel au réel. Aux deux extrêmes du même monde, des paroles  s’échangent. Convergentes, intimes. Se rejoignent en un seul point, là où l’on se dissimule. Les larmes s’estompent, les sourires naissent mais rien ne se distingue. Seul un souvenir. Une rencontre sans présence. Le regard posé sur la nuit, le silence autour. Aucune ride. Tout est présent, le moment, l’instant. Ici. Tout ressurgit au moindre désir. Aucune orientation. Seuls des mots qui s’accrochent les uns aux autres et ne font plus qu’un. Une conversation nocturne. De l’un à l’autre. Ne plus rien dire n’est pas se taire. Tout reste en suspens. Ne pas y toucher, l’effleurer du rêve.

Être là.

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s