#lire | du train où vont les choses à la fin d’un long hiver | Francis Dannemark

« Elle sourit. Les portes se ferment. C’est le moment où l’on ne sait plus ce qui bouge et ce qui reste immobile, le train, la gare, le train voisin, le monde endormi, lestoiles au bout du ciel. »

Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver – Francis Dannemark – éditions Robert Laffont.

 

 

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s