note

20110403-041052.jpg
Vision mélancolique.
Ne saisit-on certains mystères seulement lorsque l’on est anéanti d’avoir été oublié?

2 réflexions au sujet de « note »

  1. Denise (Soupir59)

    Le plus grand mystère ne serait-il pas cette faculté de ne jamais pouvoir oublier ? Ce qui nous anéanti est le souvenir. Ces souvenances auxquelles l’on s’accroche peut-être trop et qui nous rendent mélancoliques.
    Laissons le soin aux nuages de filtrer nos mémoires.
    Oublier n’est pas un abandon…Le sentiment d’être oublié en est un…

    Note à moi-même : On dirait bien que je viens d’adopter ton ciel et tes pensées avec ou sans nuages.

    Bon dimanche Xavier !

    J'aime

    Répondre

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s