SDF | révolté

© louise imagine – Jérôme

Sans Dieu Fictif, Suicide Devant la Foule, Sans Destin Futur, Sans Destinée Fixe, Sans Foi ni Dieu,  Séquelle De Folie, Sourire De Fou, Sommeil Du Froid,…

© louise imagine – Jérôme

… recroquevillé sur le trottoir, en plein jour. Ici, maintenant sur cette terre qui est aussi la tienne, dans ce monde que tu malmènes, je ne peux empêcher ces 3 maudites lettres S, D, F, mon nouveau nom de scène, de se composer et se décomposer.

Oui, ici, à l’instant présent je peux encore penser, croiser tes regards qui n’osent s’accrocher à ma crasse. J’ai tout le temps d’étudier ma mort venir: le froid, un mauvais coup, la faim, mon cher et tendre abandon. Tu me tues de ton indifférence. Ne joue pas au révolté, tu peux rire plutôt. Je serais plus heureux de te voir rire. Tu m’as croisé, tu as senti ma présence. Je t’ai fait peur. Avoue-le. Tu te révoltes devant ton poste de télévision, devant tes enfants, devant ta femme. Mais demain, tu repasseras devant moi, rapidement,  la buée à la bouche, sans rien dire, me gommant de ton espace visuel, instinctivement, serrant plus fort la main de tes enfants, les entraînant au pas de course devant moi parce que tu as tant de choses si importantes à faire. Oh oui! Si importantes. Ils sont beaux tes enfants, ils sentent bons. Prie pour eux, pour qu’ils ne deviennent pas le non-devenu que je suis devenu. Je ne suis ni un rêve, ni une illusion. J’ai le même nom de code et le même visage que mon voisin de trottoir. Notre désespoir nous réchauffe un peu. Toi aussi tu es désespéré mais tu es un ADF. Un Avec Domicile Fixe. Ceux que l’on aime, parce qu’ils savent mourir en grande pompe, à l’abri du froid, parfois même dans la chaleur familiale.

Mes doigts sont gelés, ma pelure trouée, ma patte blessée, je saigne… le souffle vicié par le mélange des gaz d’échappements que l’on me crache à la gueule. Non tu ne me tueras pas ni ne me ramasseras. Je suis seul, certes, mais rempli de ton visage, parce que moi je te vois. Tu ne veux pas de moi, mais mon combat maintenant est entre moi et Lui. Abandonné. De vivre, je me tue. Et si je meurs de froid, je serai encore là, l’an prochain, pour toi. Mon nom est SDF. Pour te rappeler que tu n’as encore rien fait et que tu ne feras toujours rien. Jusqu’à ton dernier jour, ou égal à moi-même devant Lui, tu me retrouveras en pleurs, vide de ta vie sans scrupules.

En silence. Surtout, oublie-moi.

Les flocons me recouvrent.

C’est beau.

C’est froid.

Bien à toi.

© louise imagine – Alex

Merci Louise de m’avoir prêté tes photos. Ici, c’est chez louiseimagine.

J’aimerais aussi partager ce texte u sur n’importe quel blog. Servez-vous, il ne m’appartient pas. Je ne suis pas mieux que vous, seulement révolté.

3 réflexions au sujet de « SDF | révolté »

  1. Ping : Tweets that mention SDF | révolté | dream about your life & live your dream -- Topsy.com

  2. Ping : SDF | révolté | Art and culture a gogo | Scoop.it

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s