Personne, Gwenaëlle Aubry

Viens de terminer Personne de Gwenaëlle Aubry, cinquième roman de cette jeune femme née en 1971. Prix Médicis 2009. Je ne sais comment définir les émotions et sensations procurées par ce récit. J’aurais peut-être besoin d’une autre lecture, je ne l’ai sans doute pas lu au bon moment. Je ne sais pas, c’est étrange, mais je le recommande.

Je vous livre la dernière phrase du roman que vous n’êtes évidemment pas obligé de lire mais que j’aime tout particulièrement:

« le droit enfin de ne plus être quelqu’un. »

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s