Mes dernières (très bonnes) lectures…

Allez, je vous livre mes trois dernières lectures (non professionnelles…). J’ai littéralement dévoré ces 3 livres, avec beaucoup de plaisir, et des émotions certes très différentes pour chacun. À ne pas manquer, sous aucun prétexte!

 

Elle s'appelait Sarah

Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay, livre magnifique et absolument bouleversant.

Je vous invite à suivre les actualités de Tatiana de Rosnay sur sa page web.

Le Mot de l’éditeur

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv.
Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais.
Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation.
Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

Ce livre a obtenu le prix Chronos 2008, catégorie Lycéens, vingt ans et plus.

 

Un roman français

Un roman français, de Frédéric Beigbeder.

J’aime déjà beaucoup le personnage, mais la lecture de ce roman m’a vraiment enchanté. Je suis très heureux que ce livre ait été récompensé par le prix Renaudot.

Le mot de l’éditeur:

Prix renaudot 2009
L’idée de ce livre m’est venue le 20 janvier 2008, quand j’étais en garde à vue au commissariat du 8ème arrondissement de Paris. Pour oublier ma claustrophobie, je me suis réfugié dans le pays perdu de mon enfance. Je croyais avoir tout oublié, et puis…petit à petit, un monde m’est apparu. Je suis le fils d’une aristocrate limousine et d’un riche héritier américano-béarnais; mon enfance fut marquée par leur divorce en 1972. Mon paradis c’est la plage de Cénitz à Guethary, le parc de la Villa Navarre à Pau, la colline du château de Vaugoubert à Quinsac, les reflets verts des avenues de Neuilly et des allées du Bois de Boulogne : c’est un monde révolu. La France dans laquelle j’ai grandi n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui, je la décris sans nostalgie, comme une contrée imaginaire, comme si mon passé était une fiction. Il m’a semblé redécouvrir quelque chose ou quelqu’un, une époque, une famille, un pays, mais je peux me tromper, je n’ai pas le recul nécessaire.
Après avoir écrit un roman qui se passait en Amérique et un autre qui se déroulait en Russie, je voulais sans doute rentrer chez moi ; c’est souvent le cas des gens qui sont enfermés dans une cellule.
Bizarrement, depuis vingt ans que je publie des livres, je n’avais jamais parlé de mon passé. J’attendais peut-être, pour écrire  » Un roman français », de ne plus pouvoir faire autrement. Ou alors c’est plus grave : mon utopie est derrière moi. » F.B

 

Le cercle littéraire...

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Schaffer et Annie Barrows.

Un véritable petit moment de plaisir… léger, sous forme de correspondance. Je recommande.

Le mot de l’éditeur

Aussi fantasque que son titre, et drôle, tendre, incroyablement attachant : voici un premier roman comme on n’en a pas lu depuis longtemps, qu’on a hâte de se passer de main en main.

Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey ? Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal…
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) – délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité – Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle – et même d’autres habitants de Guernesey –, découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

AUTEUR(S) : Mary Ann Shaffer est née en 1934 en Virginie-Occidentale. C’est lors d’un séjour à Londres, en 1976, qu’elle commence à s’intéresser à Guernesey. Sur un coup de tête, elle prend l’avion pour gagner cette petite île oubliée où elle reste coincée à cause d’un épais brouillard. Elle se plonge alors dans un ouvrage sur Jersey qu’elle dévore : ainsi naît fascination pour les îles anglo-normandes. Des années plus tard, encouragée à écrire un livre par son propre cercle littéraire, Mary Ann Shaffer pense naturellement à Guernesey. Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est son premier roman, écrit avec sa nièce, Annie Barrows, elle-même auteur de livres pour enfants. Mary Ann Shaffer est malheureusement décédée en février 2008 – peu de temps après avoir su que son livre allait être publié et traduit en plusieurs langues.

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s