Intervenant Master

L’année 2007 semble vouloir s’annoncer différente. Le Collège Officiel des Pharmaciens de Barcelone m’a proposé d’intervenir pour leur Master de Gestion de l’Officine de Pharmacie. 12 heures de cours pour des pharmaciens qui souhaitent transformer leur officine en véritable entreprise. C’est un projet passionnant, qui m’excite énormément malgré les craintes que je peux avoir. Il va me falloir lutter contre ma peur « panique » d’intervenir en public.
Cependant, l’objectif de ce billet est plutôt de vous mettre à contribution pour la mise en place de ce cours. Je dois intervenir sur les nouvelles tendances marketing et merchandising dans le monde de la pharmacie. Comme j’ai quitté depuis déjá un certain temps les bancs de l’Université, j’aimerais bien connaître les nouvelles techniques d’exposition, d’études de cas pour que ce soit plutôt sympa et surtout, très différent des autres interventions… Donc, merci de bien vouloir me soumettre quelques pistes!
A+

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Intervenant Master »

  1. hfisselier

    Félicitations Xavier pour cette bonne nouvelle. Je suis certain que tout va bien se passer et que les pharmaciens seront très satisfaits de tes interventions.
    A bientôt.

    J'aime

    Répondre
  2. Jeremy Fain

    Bravo Xavier! C’est génial: tu vas pouvoir transmettre ton savoir-faire et tes années d’expérience, et apprendre à mieux connaître tes interlocuteurs pour améliorer ET ton business ET tes enseignements au fil du temps.

    Je veux bien te suggérer quelques idées, issues des différents endroits où j’ai pu étudier, mais pour cela:
    Pourrais-tu préciser le format des cours en question, amphithéâtres ou salles de classe? 12 heures réparties sur combien de temps (deux jours ou trois mois? (ça change tout) Les étudiants-pharmaciens auront-ils le temps de travailler entre les sessions? Combien de temps par session? Combien de personne par promotion?

    Avec ces éléments, je pense être en mesure de te suggérer quelques trucs, très modestement évidemment car je suis persuadé que tu débrouilles très bien en public, et que tu aides réellement les pharmaciens à créer de la valeur perçue et réelle pour leurs clients.

    J'aime

    Répondre
  3. xavierfisselier Auteur de l’article

    Un grand merci à tous les deux pour vos encouragements! J’essaierai d’être à la hauteur de vos compliments… En ce qui concerne les interventions, il s’agit de 3 sessions de 4 heures, en mai (jeudi, mardi, jeudi) dans une salle de cours, normalement. Merci Jeremy pour tous les trucs & astuces que tu peux me filer. J’aimerai bien aussi pouvoir leur soumettre une étude de cas afin que cela soit un peu plus interactif (et moins ennuyeux pour eux). Le public étant assez âgé puisqu’ils exercent tous, depuis au moins 10 ans (c’est obligatoire pour intégrer le Master). Je vous informerai au fur et à mesure de toute façon…
    Bonne continuation. Xavier

    J'aime

    Répondre
  4. Jeremy Fain

    Alors voilà comment je structurerais un cours:

    Première heure: discussion du cas que tu auras donné préalablement. Il s’agira pour toi de faire taire les bavards et de faire parler les timides. Tout le monde doit participer.

    Deuxième heure: tu fais venir un intervenant extérieur, idéalement protagoniste du cas ou sinon quelqu’un qui pourra apporter quelque chose de plus. Une demi-heure de tchatche puis au moins une demi-heure de questions, qui se prolongeront à la pause.

    Là, en général, il reste 1h30 (l’intervenant est resté 1h30 au lieu d’1h car il fut très intéressant et les questions fusaient). Tu abordes un cours plus « classique » avec des Powerpoints, cours choisi en raison de sa difficulté à mettre en oeuvre par le biais de cas. Donc un cours classique, non lié au cas en question.

    Ca fait donc: 3 séances, 3 thèmes abordés par étude de cas, 3 thèmes abordés de façon plus classique. Donc 6 thèmes en tout.

    Pour les intervenants: attention à faire en sorte que ton discours ne se transforme pas en pitch commercial. Je sais bien que ce n’est pas ton style, mais on ne sait jamais; il arrive que l’intervenant pense qu’il doit faire la promotion de celui qui l’invite alors que l’objectif est avant tout de transmettre son expérience.

    Dernière remarque: la pharmacie, qu’on le veuille ou non, c’est du commerce. Ce qui compte, c’est la relation qu’on peut tisser avec le client. Par conséquent, il peut être intéressant de systématiquement (par exemple pendant la dernière heure et demie) étudier les best practices (en merchandising, marketing direct, etc.) d’autres industries retail comme la grande distribution, le discount, le e-Commerce, les magasins spécialisés, etc. Voilà, juste une idée qui à mon avis rafraichirait beaucoup les pharmaciens et leur ferait profiter d’un souffle nouveau d’inspiration pour leur business.

    Bon courage Xav’!

    J'aime

    Répondre
  5. Jeremy Fain

    J’oubliais: les étudiants vont sûrement te demander une « réponse » au cas. La solution, l’unique, est qu’il n’y a pas de solution unique.

    C’est frustrant pour les étudiants, mais il n’y a guère qu’en mathématiques qu’il y a une solution unique. Dans le business, il y a autant de solutions que de personnes prêtes à se donner à fond pour résoudre un problème. Toute méthode est bonne à condition de la suivre de A à Z, de ne pas abandonner en chemin ou de ne pas changer faute de résultats immédiatement.

    J'aime

    Répondre
  6. xavierfisselier Auteur de l’article

    Jeremy,
    Je te remercie très sincèrement d’avoir pris un peu de ton temps pour réfléchir et me répondre aussi longuement. Ça me touche beaucoup. De plus, je trouve ta solution très alléchante et très « excitante » pour les élèves du Master. Je vais essayer de m’organiser en sorte. Merci beaucoup et bonne fin de week-end. Xavier

    J'aime

    Répondre
  7. arancha

    Félicitations Xavier, c’est une superbe aventure!
    Je veux bien te faire partager mon expérience issue différents établissements où j’ai pu enseigner, notamment à l’Université Permanente. Je peux te faire quelques suggestions par rapport à la méthodologie , la pédagogie et la dynamique des groups, mais je ne me fais pas de soucis pour toi. Je pense sincèrement que tu vas réussir à mettre tes pharmaciens dans ta poche et que, une fois le premier trac passé, tu vas éprouver un réel plaisir à faire ces interventions, plaisir que tu sauras sans doute transmettre à ton public.

    J'aime

    Répondre

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s