Carnet de lecture

Je viens de retrouver quelques notes de lecture. Il s’agit ici d’un livre de Jacques Salomé. Pourquoi ne pas les insérer dans mon blog? Finalement, ça servira peut-être plus ici que sur le disque dur de mon PC. En relisant ces notes, je me suis dit qu’il y avait quelques trucs utiles. A vous de juger et bonne lecture si vous avez envie de poursuivre…

T’es toi quand tu parles
Jacques Salomé

Est-ce que je veux influencer l’autre à tout prix?
Est-ce que j’accepte l’influence de l’autre?

Le besoin d’affirmation/le besoin d’approbation
Est-ce que je peux prendre le risque de m’affirmer, et donc de renoncer à la recherche d’approbation?
Est-ce que je peux affronter mes peurs de déplaire?

Créer des relations vivantes:
. Oser demander,
. Oser donner,
. Oser recevoir,
. Oser refuser.

ENRICHIR LE TERRAIN
1. Reconnaître autrui dans sa différence.
En lui confirmant que ses sentiments, ses idées, son avis, ses croyances lui appartiennent bien. Pouvoir de confirmation.
« Oui, aujourd’hui, pour l’instant tu ressens cela. »
2. Me reconnaître dans mes différences.
Prendre le risque de me définir face à l’autre, quel qu’il soit. Oser me définir…
« Voici ce que je sens, je pense. »
« Je parle de moi, je ne parle pas sur toi. »
« Voici ce que j’ai vécu, et ce qui m’a touché (blessé ou fait plaisir). »
3. Reconnaître mes résistances au partage, et aussi celles de l’autre
Il s’agit de prendre le risque d’être clair sur mon désir de mise en commun.
« J’aimerais avoir ton point de vue sur… » ou « Que penses-tu de… »

LA CONFRONTATION
Oui, oser développer des relations de confrontation, ce qui est différent de l’affrontement, avec nos proches et avec nos supérieurs, avec nos pairs et avec nos enfants.

4 Mauvaises herbes

. Injonctions: « tu dois », « il faut », « tu devrais », « il y a qu’à… »
. Menaces réelles ou fantasmées: « Attention à ceci, si tu fais cela tu risques,… »
. Sanctions avec des privations, des rejets:
« Puisque tu n’as pas obéi, tu n’auras pas… »
« Puisque tu ne manges pas ta soupe tu n’auras pas la suite… »
. CULPABILISATIONS avec:
. des accusations: « A cause de toi, après ton échec, ton père est malade… »
. Des comparaisons: « ton frère, lui… »
. Des plaintes: « après tout ce que l’on a fait pour toi… »
. Des mises en demeure: « tu aurais pu penser à nous avant de faire ça. Ton frère lui jamais il n’aurait… » (double message)

REGLES SIMPLES & SAINES

. Je ne parle plus sur l’autre, je ne le laisse plus parler sur moi.
Arrêt de la relation KLAXON (tu, tu, tu)
« Tu veux arrêter à la fin, tu es insupportable quand même. »
. J’accepte de parler de mon « bout de la relation », à partir d’une expression personnelle.
« Je te demande d’aller dans ta chambre, je ne supporte pas tes cris… »
. Je parle de ce que je ressens et j’invite l’autre à parler de lui:
« Je n’ai vraiment pas envie de sortir ce soir, quel serait ton projet à toi?
. S’entendre ne signifie pas avoir ensemble le même avis, les mêmes sentiments, le même point de vue.
. J’essaie de mieux différencier ce qui vient de l’autre (et qui lui appartient) de ce qui vient de moi (et qui m’appartient):
« Tu vois cette situation comme sans gravité, mais moi je reste préoccupé par cette histoire… »
. Je n’ai plus besoin de tenter d’entraîner l’autre dans la soumission (obéir ou faire ce que je lui dis) ou de le rejeter dans l’opposition
« On ne dit pas des choses comme ça! »
. Je suis seul responsable de mon écoute. C’est celui qui reçoit le message qui lui donne son sens immédiat. C’est donc bien moi qui donne un sens au message reçu. Si je me blesse avec, c’est seulement moi qui entretiens ma souffrance.
. Je demande que soit respectée ma longueur d’onde. Quand je parle sur un registre donné, je veux être entendu dans ce registre.
Nous sommes d’une grande habileté pour dévier les échanges trop directs, ou trop impliquants, sur le terrain de notre choix: celui du déplacement sur le terrain sensible de l’autre ou sur celui du reproche, de l’accusation ou de la plainte. Inversant par là même le rapport d’influence.

Osons réinventer une communication vivante pour dépasser nos vieux schémas, pour libérer d’autres possibles.

1. PERSONNALISER
Passer du ON au JE
« Nous ne sommes pas contents de tes résultats. »
« J’en ai parlé avec ta mère, bien sûr, et je ne suis pas content de tes résultats. Elle te dira ce qu’elle en pense. »

2. S’AFFIRMER
. Je me positionne et je m’affirme
Plutôt que de poser de fausses questions (« tu n’as pas faim? ») ou de commencer l’échange par une interrogation indirecte, je m’appuie sur ce que je sens, sur ce qui me mobilise (« Je mangerais bien maintenant » ou « je souhaite passer à table. »)
. Je tente de privilégier chaque fois une expression personnelle.
. Je peux rester moi, je m’identifie et je me différencie de l’autre. Oser la confrontation, en affirmant ma diffèrence… Se confronter ce n’est pas m’opposer ou m’imposer, ni rejeter l’autre, c’est tenter de me fairereconnaître de lui avec ce que je suis. Je peux poser ma propre parole à côté de celle de l’autre.
. Je peux me définir en affirmant ma différence
Je peux me positionner de façon à ouvrir l’échange. « Je n’ai plus envie de me laisser définir comme… car je ne me reconnais pas dans cette définition. »

3. RESPECTER,SE RESPECTER


Derrière une peur il y a toujours un désir.
J’apprends à dire mes peurs sans les imposer à l’autre..
La répression sur l’autre. Nous transmettons aussi trop souvent nos peurs à l’autre, qui s’en trouve ainsi plus démuni.

Je peux me centrer sur la personne plus que sur le problème
C’est celui qui parle… qui a quelque chose à dire. Quel que soit le support qu’il utilise pour el dire.
Quand je reste centré sur le problème… je risque de ne pas entendre l’enjeu vital.

Si vous souhaitez m'envoyer un commentaire, écrivez-moi à xavier(at)fisselier.biz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s